Label qualité : les objectifs

encadrent la formation
Quels sont les normes, labels, certifications qui encadrent la formation
février 1, 2016
attribution de label
Critères et chiffre d’affaire d’attribution de label
février 1, 2016
Label qualité

Le progrès massif des actions de formation suscite des vives préoccupations. La formation tend à devenir une marchandise courante, comme les glaces ou les produits vivriers. Pour valider la qualité des prestations fournies, la labellisation est une démarche incontournable. Dans ce marché saturé et confidentiel, le label est un vecteur d’image et de réputation.

Un instrument utile pour combattre la concurrence

La détention d’un label de qualité est un instrument utile pour tenir tête à la concurrence. En effet, la formation professionnelle se développe sur un marché précaire et fragile. Tous les formateurs ne travaillent pas au sein des grandes entreprises et n’ont pas la chance d’obtenir des contrats lucratifs et régulièrement renouvelés. Alors, même si vous avez l’étoffe d’un pédagogue, ne vous faites pas trop d’illusions ! Le label est une pièce justificative majeure pour les formateurs qui proposent des prestations d’éducation auprès d’un organisme quelconque. Le label permet de distinguer la qualification du formateur et de ratifier la conformité de ses prestations aux normes pédagogiques. Il s’agit d’un argument convaincant auprès des consommateurs, en étant un synonyme d’efficacité et de performance.

Un vecteur d’image personnelle auprès du public

Le marché de la formation est très confidentiel. Pour pouvoir survivre, il faut que vous soyez membre d’un groupe, affilié à des associations qui jouissent d’un excellent crédit auprès des partenaires. Or, c’est un privilège obtenu par l‘acte de labellisation. Les labels sont décernés par des offices professionnels qui prennent à cœur de défendre des valeurs particulières. La labellisation permet non seulement d’affirmer votre expertise mais de fournir une preuve tangible de votre engagement dans une noble cause (ex : développement régional, protection de l’environnement, sécurité de la formation professionnelle…). Par là, le label est un vecteur d’image auprès du public et crée les conditions d’un meilleur positionnement sur le marché.

Un palliatif à l’absence de diplômes et de titres professionnels

Peu clarifié et peu médiatisé, le secteur de la formation professionnelle est un vrai fourre-tout.  C’est ce qui explique le faible épanouissement du métier et la méfiance des entreprises envers les consultants. Quelques acteurs privilégiés, dont la plupart labellisés, se taillent la part du lion dans le marché des services de formation et de conseil. Il se peut que vous disposiez d’une compétence éminente dans le domaine de la formation, sans avoir les moyens de la justifier, faute de diplôme en études pédagogiques ou de titres professionnels. La solution, c’est d’engager une procédure de certification auprès d’un organisme de label.